Pour la journée du macaron je vous présente ma composition originale, que j'ai créer pour un dîner entre journalistes il y a une quinzaine de jours.
J'ai fait les macarons grâce au livre de Pierre Hermé que j'avais reçu en cadeaux pour mon anniversaire, parmi d'autres livres il n'y a que celui-ci pour vraiment réussir les macarons. Je vous le conseille vivement.
J'avais fait un reportage sur Pierre Hermé lors du salon du livre à Périgueux il y a 7 ou 8 ans, car il est l'auteur de livres de recettes parmi les plus beaux jamais publiés.
C'est un maître pour la pâtisserie, le Larousse des desserts est à conseillé pour apprendre à bien réaliser la pâtisserie.

MACARON_ETAGE
Pour 6 personnes :
Pour la pâte à macarons de base:
240g de sucre fin (passez le sucre au robot pour quelques minutes pour le raffiner)
140g de poudre d'amandes
100 g de blancs d'œufs (cette mesure est plus précise et nécessite que vous pesiez les blancs avec une balance, préférablement électronique)
Pour les parfums et les couleurs
1 c. à thé de vanille de tahiti en poudre pour les macarons à la vanille
5 gouttes de colorant vert pour les macarons à la pistache
5 gouttes de colorant végétal rouge pour des macarons "carmin"

1- Préchauffer le four à 230°.
Tamiser ensemble le sucre et la poudre d'amandes (et si vous faites des macarons au chocolat, tamisez avec le cacao).
Fouetter les blancs d'œufs en neige très ferme.
Diviser la préparation en trois, et faire trois parfums  et les colorer avec la couleur choisi. 

2- Versez rapidement le mélange sucre-amandes en pluie sur les blancs d'œufs en les ramenant du milieu vers les bords à l'aide d'une cuillère de bois, sans les tourner ni les casser, tout en faisant tourner la terrine.
Lorsque la pâte est homogène, presque coulante, elle retombera un peu.
Selon Pierre Hermé, cela évitera que les macarons, à la cuisson, ne forment une petite coque sèche comme une meringue.

3- Faites couler la pâte dans une poche à douille munie d'une douille lisse (No. 8) pour des macarons de 2 cm de diamètre.
Déposez les macarons sur une plaque à biscuits revêtue de papier siliconé posé sur une autre plaque.
Pierre Hermé considère que deux plaques, posées l'une sur l'autre, permettent d'éviter que les macarons ne chauffent trop en dessous et ne gonflent exagérément en se fendillant.
Laissez les macarons reposer sur la plaque pendant 25 minutes afin qu'une petite croûte se forme sur la surface.

4- Enfournez les macarons et baissez aussitôt la température du four à 175° pour les petits macarons, laissez cuire 10-12 minutes.
Pour les gros, de 18 à 20 minutes.
Dans un four traditionnel, la porte doit rester entrouverte (avec une cuillère en bois par exemple).
Lorsqu'ils sont cuits, vaporisez un peu d'eau en dessous du papier siliconé (et non pas sur les macarons).
Le dégagement de vapeur permet aux macarons de se détacher facilement. Laissez refroidir sur une grille avant de coller deux macarons ensemble avec une ganache.

CONSEILS D'HERMÉ :
- Les blancs d'œufs se travaillent mieux s'ils sont conservés durant trois jours à température ambiante (aucun danger). - Choisissez des amandes moins grasses qui alourdiraient la pâte et montreraient des taches à la surface des macarons.

J'ai rempli le macaron framboise avec une crème à la pistache.
Le macaron pistache avec une crème à la menthe.
Le macaron vanille avec une crème la vanille de tahiti.